Assufrance 6 rue de Molina - "Immeuble Le 912" 42000 Saint Etienne - 04 28 07 05 06 - votregestion@assufrance.fr

Les garanties de l’assurance emprunteur

Vous êtes un travailleur non salarié et vous souhaitez contracter un prêt pour acquérir de nouveaux locaux ou faire évoluer votre activité

Il est indispensable de prévoir toute situation qui engendrerait une baisse de vos revenus et qui pourrait rendre difficile le remboursement de vos échéances.

En deux mots : L’assurance emprunteur. C’est une assurance qui n’est pas obligatoire mais qui est très conseillée. En effet, elle vous couvre face à l’incapacité de remboursement d’un prêt en cas d’arrêt de travail pour maladie, accident, hospitalisation ou de perte totale et irréversible d’autonomie. Cela concerne toutes les sortes de crédits, que ce soit un crédit immobilier, à la consommation ou encore un crédit automobile. La durée de cette assurance est la même que celle de votre prêt.

Si vous êtes dans une situation de perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) suite à un accident ou une maladie, votre assurance va prendre en charge le montant restant dû de votre capital. Même chose en cas de décès. Cela va permettre à votre famille ou à vos ayants-droits d’être protégés. Certains contrats proposent aussi une garantie perte d’emploi et d’autres garanties optionnelles comme, par exemple, l’indemnisation versée pendant un mi-temps thérapeutique.

En cas d’invalidité et d’incapacité de travail totale ou partielle, il est possible d’avoir un remboursement indemnitaire. Ce contrat indemnise le montant correspondant à la perte de revenus. Votre assureur prend en compte les indemnités versées par votre organisme social ou de prévoyance pour vous rembourser. Le remboursement forfaitaire, lui, consiste en une indemnisation de la mensualité et ce, sans regarder la perte de revenus. Dans ce cas, le pourcentage de mensualité est fixé par l’assuré et l’assureur lors de la signature du contrat.

Avec la promulgation de deux lois, la loi Lagarde en 2010 et la loi Hamon en 2014, vous avez la possibilité de choisir votre assurance. En effet, vous n’être pas obligé de souscrire auprès de la banque avec laquelle vous contractez un prêt, vous pouvez vous rapprocher de l’organisme d’assurance que vous désirez si celui-ci respecte les garanties exigées par la banque. Vous avez donc le choix de votre assurance emprunteur et avec la loi Hamon, vous pouvez changer de contrat dans un délai d’un an à partir de la date de la signature du prêt.

Selon l’assureur, certaines professions bénéficient de contrats avec des caractéristiques particulières, adaptées à votre activité. C’est le cas, notamment pour les professionnels de santé. Autre information importante, sachez que certains contrats ont une durée d’indemnisation limitée à 3 ans.

Pour résumé, il faut retenir deux choses :

1-      Cette assurance n’est pas obligatoire mais votre banque peut l’exiger pour la souscription d’un prêt

2-      Vous avez la totale liberté de choisir votre assureur si celui-ci respecte les garanties exigées par la banque.

Souscrire à une assurance emprunteur est indispensable pour faire face à une baisse de revenu et dans le cas où vos indemnités sociales ne vous permettent pas totalement de rembourser votre prêt. Elle représente une sécurité financière pour les indépendants.

Demandez un contrat qui répond à vos besoins et correspond à votre situation et n’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions ou si souhaitez être accompagné dans votre démarche.